Pour ceux qui s'intéressent aux Celtes et à leur religion, vient de paraître:

Gérard Poitrenaud: Cycle et métamorphoses du dieu cerf.
354 pages. ISBN: 978-2-9549455-0-7. Prix: 19 Euros

Vous pouvez passer votre commande par l'intermédiaire du site amazon.fr.
Le livre est également disponible à la librairie Picard Epona, 82 rue Bonaparte, 75006 PARIS - T. 01 43 26 40 41, du mardi au samedi de 10h30 à 19 h.
Pour tous renseignements complémentaires, écrivez-moi à contact@lucterios.fr.

Le dieu-cerf des anciens Celtes incarne la fécondité, l’abondance et l’immortalité. L’iconographie celtique et gallo-romaine, les mythes transmis par les auteurs antiques, les récits gallois et irlandais, ou même les coutumes de l’Europe ancienne permettent de retrouver les traces d’un dieu original aux multiples visages. Il est à la fois le phallus primordial, l’arbre cosmique et l’axe de la roue sidérale. Son principal avatar est un grand cerf immémorial dont le sacrifice est à l’origine de toute création. De sa ramure naissent les deux forces antagonistes qui produisent éternellement le levant et le couchant, la lumière et les ténèbres, la vie et la mort, la création et la destruction. Maître du ciel nocturne et de l’éternel retour, le dieu cerf conduit l’univers et toutes les créatures dans une chasse éternelle.

Il est assez facile de trouver dans l’internet la plupart des images des statues, stèles ou autres objets religieux décrits et interprétés dans mon ouvrage. J’ai renoncé à des reproductions qui auraient augmenté les coûts de manière disproportionnée et entraîné des recherches ainsi qu’une longue correspondance pour obtenir éventuellement les droits. Les aimables lecteurs sont donc priés de les consulter en ligne, ce qui d’ailleurs offre l’avantage de pouvoir observer des détails en gros plan et de mettre en parallèle plusieurs illustrations.

L'introduction peut ête lue en ligne ou télédéchargée:
Cycle et métamorphoses du dieu cerf. Introduction.pdf

L’illustration que j’avais sous les yeux n’étant pas probante, j’avais préféré ne pas considérer le « Cernunnos » de Clonmacnoise dans mon étude. Après examen sur place, je pense que le petit personnage représenté sur la croix nord est effectivement une représentation du dieu cerf, et qu'elle ouvre des perspectives passionnantes:
Le Cernunnos de Clonmacnoise en Irlande.pdf

erratum:
p.5: "dieu des liens" et non "lieu des liens".
p.6: "Void d'Escles" et non "Void d'Escales".


À la frontière de la Britannie romaine, le dieu Antenociticus présente des traits important de Cernunnos. Il était vénéré dans un petit temple par les légionnaires :
Notes sur l'Antenociticus de Benwell.pdf

La mythologie de Cernunnos puise dans un fond préhistorique, dont le texte ci-dessous esquisse quelques importantes composantes et ramifications :
Les cerfs immémoriaux.pdf

Pour les germanistes:
a) l'exposé en allemand que j'ai tenu le 19 juin 2014 à l'université de Leipzig:
Der Hirschgott der Kelten - Vortrag.pdf

b) la traduction des Notes sur le Cernunnos de Clonmacnoise:
Der Cernunnos von Clonmacnoise in Irlande.pdf

Le sommaire ci-dessous vous permettra aussi d'avoir une idée plus précise du contenu:

Introduction

I Les monuments de Cernunnos

II Un dieu entouré et entourant

  • Fécondité et renouveau
  • Posture d’un voyage immobile
  • L’anneau interrompu de la vie
  • Bourse d’or, sac plein de vie
  • Dauphins funèbres, Saumon primordial
  • Un maître des animaux
  • Aspects du tricéphale
  • Géryon et les triades celtiques
  • Dépôts, offrandes, sacrifice

III Puissance de l’au-delà

  • Banquet funéraire et ancêtres divinisés
  • Transformation du héros intercesseur
  • Ivresse, pommes, chaudrons : l’autre monde ambigu
  • Décapitation ou hérissement
  • Excroissances de la tête exaltée

IV Le roi arborescent

  • Le roi doré, immortalité et hiérogamie
  • Cerf dendrophore, clairière, axis mundi
  • Le double sauvage et le chasseur chassé
  • Chasse fantastique

V Génération chtonienne et céleste

  • Communauté de sang et d’ivresse
  • Métamorphoses du Puer senex
  • Un dieu père des richesses souterraines
  • Porteur de roue : theos ouranophoros ?
  • Héraclès ou Galates. Fondation gauloise
  • Cavalier, Anguipède, pilier du ciel
  • Pourquoi le bon frappeur ?

VI Les fils divins

  • Tout faire, tout féconder
  • Cheval de lumière, fer fils du feu
  • Jumeaux du clair-obscur
  • Regard vers l’autre monde
  • Maponos infernal et ses avatars

VII Facettes du souverain céleste

  • Cavalcade d’un Obscur lumineux
  • Double fondation à Lougoudounon
  • Dieu aux oiseaux, roitelet ou corbeau ?
  • Cavalière, Jument, Chienne, Maîtresse
  • Le Très bon à la serpe

VIII Verbe et sacrifice

  • Ogmios, conducteur, sombre lieur
  • La place vénérable
  • Celtes de l’hyperborée
  • Du côté d’Orphée ou d’Actéon

Épilogue